Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2013-11-30T19:41:08+01:00

Les Financiers by Lily

Publié par RoseCuisine

Aujourd'hui ma chère Lily (10 ans d'amitié <3) nous présente ses financiers faciles à faire et tellement bons !

Pour 10 financiers:

50 g de beurre

50 ml de farine (soit 25 g)

150 ml de sucre glace (soit 75 g)

100 ml de poudre d'amande (soit 40 g)

2 blancs d'oeufs

Déposer votre moule à financier sur la plaque froide du four, réserver sur votre plan de travail

Préchauffer le four à 190°C

Faire fondre le beurre au micro ondes 1 min puissance 600 w

Mélanger la farine, le sucre glace, la poudre d'amande, les blancs d'oeufs

Ajouter le beurre fondu et bien mélanger le tout jusqu'à obtention d'une pâte homogène

Répartir la pâte dans les alvéoles de votre moule et faire cuire 12 min.

*Mode Cyril Lignac on* Des financiers bien dorés, croustillants sur le dessus et moelleux à l'intérieur ! Que du bonheur ! *Mode Cyril Lignanc off*

Merci ma lily ;-)

Les Financiers by Lily

Voir les commentaires

2013-11-30T19:30:14+01:00

Gâteau chocolat noisettes

Publié par RoseCuisine

(Photographie by Tupperware)

Pour 4 à 6 personnes:

100 g de chocolat

80 g de beurre

140 ml de Farine (soit 70 g)

100 ml de sucre (soit 100 g)

1 demi sachet de levure chimique

2 oeufs

25 g de poudre de noisettes

Un peu de beurre pour le moule

Faire fondre le chocolat et le beurre au micro ondes 1m30 à 600W

Mélanger le tout, réserver

Mélanger la farine, la levure, le sucre puis ajouter les oeufs, le mélange chocolat-beurre, la poudre de noisettes tout en continuant à mélanger.

Beurrer un moule convenant à la cuisson au micro ondes et avec couvercle (type MicroCook). Verser la préparation et laisser cuire 4 min 30 puissance 600w.

Démouler une fois que le gâteau est tiède.

Saupoudrer de sucre glace pour une jolie présentation

Bon appétit !

Gâteau chocolat noisettes

Voir les commentaires

2013-11-26T12:30:55+01:00

Rencontre avec Marie-Hélène de Masterchef Saison 4

Publié par RoseCuisine

Elle est belle, elle est pétillante, elle nous fait rire, elle est douée en cuisine... je parle bien sûr de notre chère Marie-Hélène, candidate phare de l'émission Masterchef Saison 4.

Spécialement pour RoseCuisine le blog, ma jolie Marie-Hélène a accepté de répondre à quelques questions:

1. Présentez-vous en quelques mots :

Dynamique et pétillante je suis une personne qui aime la vie et toutes les bonnes choses qui vont avec dont la cuisine !

2. Pouvez-vous nous raconter comment vous est venue cette passion pour la cuisine ?

J’ai commencé à cuisiner toute petite avec ma mère et ma grand-mère. Et puis par la suite j’ai cuisiné aussi avec mon grand-frère mais c’est seule que je me suis perfectionnée.

3. Quel a été votre parcours dans le monde de la cuisine

Je suis venue à masterchef sans avoir jamais passé de concours ni pris de cours de cuisine. Je « sors » vraiment de ma cuisine où j’y ai appris la cuisine en autodidacte.

4. Quelle importance tient la cuisine dans votre vie personnelle / familiale ?

La cuisine fait partie intégrante de ma vie de mon quotidien c’est un moyen d’expression pour moi, pour montrer à mes proches que je tiens à eux.

5. Vous êtes plutôt cuisine sucrée ou salée ?

Salé

6. Votre plat préféré ?

Entrecôte échalotes confites et pomme de terre au four

7. Quelles ont été vos motivations à candidater pour l’émission Masterchef ?

Je voulais voir si j’avais les épaules pour devenir journaliste culinaire. Me frotter aux grands noms de la cuisine et me tester

8. Quelle a été la principale chose que cette émission vous a apporté ?

La rigueur

9. Votre plus beau moment dans l’émission ? (à ce stade de diffusion)

L’épreuve à val thorens, l’épreuve des copains !

10. Petite question de fille à fille, vous avez cuisiné pour l’équipe de France de football, il est comment Olivier Giroux ? Aussi beau qu’à la tv ;-)

Oui ! lol mais vu qu’il n’a pas voté pour mon équipe je le trouve bien moins attirant ! ;-)

11. Revenons à votre vie de tous les jours, quel est votre meilleur souvenir culinaire ? (expérience perso, plat, restaurant… ?)

Des cœurs de canard sauce au vin rouge dans un resto à Agen et un pavé de biche sauce aux marrons glacés au resto le viaduc dans la creuse et l’entrecôte de mon boucher creusois au barbecue un délice !

12. Et le pire ?

La pizza kiwi cacahuètes réalisée avec mon frère j’avais 8/9ans…

13. Si vous ne pouviez cuisiner qu’un seul aliment jusqu’à la fin de votre vie lequel serait-il ?

Le bœuf !!!!

14. Quel plat Alsacien me cuisineriez vous si je venais dîner chez vous ? (Oui RoseCuisine a un faible pour la bonne bouffe Alsacienne ) ;-)

Une flammkuchen car moi-même j’adore ça !

15. Aujourd’hui quels sont vos projets ?

J’aimerais allier mon métier à ma passion et faire du journalisme culinaire.

16. Un petit mot pour RoseCuisine le blog? (encouragements, suggestions, ce qu’il vous passe par la tête ^^)

Continuez à partager vos idées, vos recettes car la cuisine c’est le partage, la convivialité. Et n’oublions pas que quand l’appétit va… tout va !

Rencontre avec Marie-Hélène de Masterchef Saison 4

Voir les commentaires

2013-11-23T09:31:43+01:00

Rillettes de porc faciles et rapides

Publié par RoseCuisine

Des invités à l"improviste? Un apéritif à préparer d'urgence?

Je vous propose cette recette facile et rapide de rillettes de porc ail et curry.

Un pur délice à tartiner !

Pour un pot de rillettes (soit 150g environ)

3 steaks de porc (vous pouvez remplacer par 2 belles escalopes de poulet pour ceux qui ne consomment pas de porc)

1 pot de fromage blanc battu

2 cuillères à soupe de crème fraiche

2 g d'ail (le plus pratique est d'acheter son ail en granulé)

5 g de curry

Faire cuire les steaks de porc/escalopes de poulet sous le grill de votre four pendant 10 bonnes minutes

Découper votre viande en petits morceaux (attention à ne pas vous brûler !)

Dans le bol de votre mixeur, placer la viande, le fromage blanc, la crème, les épices et mixer le tout jusqu'à obtention d'une préparation homogène.

Et voilà c'est prêt !!!!!

A consommer de préférence frais pour tartiner facilement, ou le lendemain pour une préparation plus compacte

Rillettes de porc faciles et rapides

Voir les commentaires

2013-11-20T21:03:03+01:00

Gratin de Courgettes au Kiri

Publié par RoseCuisine

Tellement bon que j'ai tout mangé ^^ (normalement c'est pour 2 personnes ^^)

Ingrédients:

1 belle courgette

4 Kiri (ou tout autre fromage du même style, ou de la crème)

15 g d'emmental râpé (ou comté râpé)

1 biscotte émiettée

Sel, poivre

Préchauffer le four à 180°C

Ebouter, éplucher et couper la courgette en rondelles

La faire revenir à la poêle avec ou sans matière grasse (au choix: huile d'olives, beurre)

Une fois les rondelles de courgette dorées de chaque côté, les placer dans un plat à gratin

Déposer les kiri sur les rondelles de courgette et bien mélanger le tout (le plus pratique est à la fourchette)

Parsemer du mélange emmental râpé/biscotte émiettée et mettre au four 20 min, puis laisser 5min à four éteint

Déguster de suite !!!!

Gratin de Courgettes au Kiri

Voir les commentaires

2013-11-20T18:00:36+01:00

Délice Pommes Spéculoos

Publié par RoseCuisine

Pour 4 personnes:

 

600 g de pommes

25 ml d'eau

25 ml de pâte de spéculoos (achetée dans le commerce ou selon la recette ici)

6 biscuits à la cuillère ou boudoirs

 

Eplucher et couper les pommes en quartiers

Les placer avec 25ml d'eau dans un récipient allant soit au four soit au micro ondes selon le mode de cuisson souhaitée.

Four: laisser cuire 12 à 15 min à 200°C (arroser les pommes avec l'eau de temps en temps)

Micro ondes: couvrir et laisser cuire 9 min puissance 600W

 

Egoutter les pommes, ajouter la pâte de spéculoos et mélanger le tout

Bien tasser au fond de votre récipient

Couvrir de biscuits type biscuits à la cuillère ou boudoirs

 

Remettre en cuisson:

12min au four à 200°c

6 min au micro ondes puissance 600w

 

Réserver hors four/micro ondes 15 min avant de démouler

 

Servir tel quel façon gâteau ou garnir des verrines de la préparation en prenan soin de bien laisser les biscuits au fond

Délice Pommes Spéculoos

Voir les commentaires

2013-11-19T20:59:00+01:00

Pâte de Spéculoos Maison

Publié par RoseCuisine
Pâte de Spéculoos Maison

Une bonne pâte de spéculoos succulente et facile à réaliser:

Ingrédients (pour remplir un pot de confiture)

25 Spéculoos

80 g de sucre glace

1 sachet de sucre vanillé

50 g de beurre

100 ml de lait

1 cuillère à soupe de crème fraiche épaisse

Réduire les spéculons à la main en les émiettant ou les mixer au robot

Les mettre dans une casserole avec le sucre, mélanger

Ajouter le beurre, la crème, le lait, le sucre vanillé, allumer le feu (doux) et mélanger sans arrêt jusqu'à obtention d'un pâte crémeuse (rajouter de la fécule de maïs si c'est trop liquide et laisser chauffer quelques minutes)

Remplir votre pot en tassant bien la pâte

Attendre au moins 2h avant de consommer

Voir les commentaires

2013-11-18T18:34:02+01:00

Rencontre avec Tiphaine Campet, rédactrice et auteure culinaire

Publié par RoseCuisine

J'ai eu la chance de rencontrer ma chère Tiphaine lors d'un déjeuner au sein du Domaine pour lequel je travaille. Depuis je collectionne ses ouvrages (il me manque le petit dernier pour avoir la collection complète !!!).

Pour RoseCuisine, elle a accepté de se prêter au jeu de l'interview.

Portrait:

1. Présentez-vous en quelques mots :

J’ai 30 ans (et 1 dans 1 mois), je suis lorraine d’origine avec des racines de la Gascogne également (ma région de cœur). Mes activités professionnelles m’ont menée à Paris dès 2005…

2. Pouvez-vous nous raconter comment vous est venue cette passion pour la cuisine ?

Ma passion pour la cuisine est venue très tôt. Je n’ai pas eu d’élément déclencheur mais j’ai été élevée dans une famille d’épicuriens. Ma grand-mère maternelle (Lorraine) était tout le temps aux fourneaux, confitures, pâtes maison et de bons plats généreux avec des choses différentes pour chacun à chaque repas afin de contenter tout le monde… !

Ma grand-mère paternelle (alsacienne) était cuisinière domestique, elle est venue travailler à la capitale pour une grande famille.

Mes parents m’ont toujours embarqué avec eux pour sillonner la France à la recherche des spécialités de chaque coin et recoins. J’ai baigné là-dedans depuis toujours…

3. Et pour l’écriture, comment cela vous est-il venu ?

L’écriture a été et reste pour moi un formidable moyen d’exprimer ma passion. Je l’ai découvert lors de la confection de mon mémoire de maitrise d’Arts Plastiques : « L’Art culinaire de Ferran Adria » en 2005. Je ne comptais pas mon temps passé sur cet ouvrage qui à ma surprise a connu un engouement certain à son aboutissement, de la part des chefs mais aussi des curieux de ce thème. A ce propos, une véritable édition de cette étude va être disponible aux Presses Académiques Francophones début 2014…

Rencontre avec Tiphaine Campet, rédactrice et auteure culinaire

4 . Parlez nous un peu de votre parcours dans le monde de la cuisine/écriture

Après un parcours dans les Arts Plastiques, j’ai suivi une formation de cuisine à l’école Ferrandi. C’est à ce moment là que je suis venue à Paris et que j’ai également commencé à rédiger des piges pour le journal L’Hôtellerie-Restauration. J’ai toujours aimé toutes formes de créativité et les connexions entre ses divers moyens d’expression. Sans trop savoir de quelle manière j’allais y parvenir, je voulais concilier Art et Cuisine. J’ai crée en 2007 ma société de création culinaire (www.artetcuisine.fr). Aujourd’hui, je suis journaliste et auteur culinaire. Je travaille à la rédaction du magazine Zeste depuis 2 ans et je signe des ouvrages aux éditions de La Martinière.

5. Quel est l’ouvrage dont vous êtes le + fière ?

Difficile à dire, j’imagine que c’est un peu comme demander à une mère de famille quel est son enfant préféré… Mais je dois dire que je trouve « American Cakes », le petit dernier paru aux éditions de La Martinière (septembre 2013), particulièrement réussi grâce à la contribution de la photographe et styliste Catherine Madani qui a parfaitement su retranscrire mon travail de création !

Rencontre avec Tiphaine Campet, rédactrice et auteure culinaire

6. Quelle importance tient la cuisine dans votre vie personnelle / familiale ? La cuisine est pour moi avant tout lié à l’affect (amour de la faire, de la recevoir et de la partager). On peut résoudre beaucoup de choses et créer une véritable relation avec quelqu’un en cuisinant avec elle/lui. On ne mesure ni son pouvoir, ni sa portée mais la cuisine en tant que telle est un vecteur affectif, un lien social… Je passe un temps fou à imaginer et penser mes menus de tous les jours et j’adore ça…

7. Vous êtes plutôt cuisine sucrée ou salée ?

J’ai longtemps été tournée davantage vers le sucré que le salé. Je mets énormément de sentiments dans les préparations culinaires et étant petite par exemple, je ne pouvais refuser (pour cette raison) un morceau de gâteau de ma mère ou de ma grand-mère, quitte à en devenir malade. Aujourd’hui c’est plutôt l’inverse, j’adore le salé et je ne peux absolument pas m’en passer. Le sucré reste une sorte de réconfort, de récompense… Un repas ne peut jamais se terminer sans une note sucrée ! Et elle doit absolument être réussie…

8. Votre plat préféré ?

C’est difficile à dire, je n’en ai pas de « préféré ». J’aime quasiment tout même si j’ai effectivement mes préférences. Mais je dirais que c’est selon l’humeur et le contexte. D’une manière générale, j’aime ce qui est bien relevé (ail, piment, gingembre, poivres…). J’adore l’odeur du lapin qui confit lentement (cela me rappelle ma grand-mère maternelle qui faisait spécialement pour moi des têtes de lapin que je rognais devant ma cousine horrifiée, j’adore encore cela !), les ribbs laqués ou le jarret de porc caramélisé à la bière et au sirop d’érable de mon père, il cuisine extrêmement bien et surtout les belles pièces de viande ! Il maîtrise parfaitement les cuissons et les assaisonnements, bref les bases de la cuisine, c’est un vrai grillardin ! Mais ma mère cuisine extrêmement bien également, elle fait davantage de petites préparations minutieuses ou encore les desserts généreux. Je dirais que j’ai quelques produits chouchous comme les ris de veau pour le côté laiteux (mais bien croustillants à l’extérieur), les souris d’agneau bien fondantes (l’agneau étant ma viande préférée) et les palourdes en persillade, les bulots et bigorneaux et le tourteau qui me rappellent toutes mes vacances d’enfance à Arcachon… Après il faut que le tout soit bien préparé… ! J’ai surtout des envies liées aux endroits dans lesquels je me trouve…

9. Que pensez-vous des émissions télévisées sur le thème de la cuisine ?

Je suis fan depuis longtemps des émissions de cuisine de Jamie Oliver, Nigella Lawson ou Josée Di Stasio, de véritables généreux de la cuisine qui parviennent à vous transférer des émotions à travers le petit écran… J’aime également les « Chroniques d’Afrique du sud » de Justin Bonello, où une fois de plus nous sommes transportés avec sa bande de potes dans un esprit de partage et où règne une ambiance festive et chaleureuse.

Je ne suis pas fan des émissions de TV réalité où il y a une forme de scénarisation derrière tout ça… Néanmoins il m’arrive de regarder Top Chef, car le niveau des pros est vraiment intéressant et ils sortent de belles choses. Je n’aime pas le côté compétition, ce n’est pas ce que j’ai envie de voir ressortir de la cuisine. Ce qui me touche, c’est la douceur maternelle de Nigella, la spontanéité de Jamie Oliver et son enthousiasme communicatif. En les regardant, j’ai des frissons, j’ai une subite envie de cuisiner et parfois même, j’ai les larmes aux yeux quand ils me font ressurgir des émotions d’autrefois… La cuisine est ainsi vraie et authentique !

10. Participeriez-vous en tant que jury à ce genre d’émission ?

Ce genre d’émissions de TV réalité ? Je serais certes malgré tout honorée que l’on me le propose. Mais je serais très méfiante, cela dépend de l’éthique de l’émission, des candidats, du contexte, du niveau…

11. Revenons à votre vie de tous les jours, quel est votre meilleur souvenir culinaire ? (expérience perso, plat, restaurant , rencontre avec un chef… ?)

Mes meilleures expériences culinaires demeurent les grands restaurants que l’on aime s’offrir avec mon homme à la moindre occasion. On aime être transcendés par la cuisine. Ce n’est pas toujours le cas mais nous restons émus de nos expériences chez Sang-Hoon Degeimbre, Ferran Adria ou encore Pascal Barbot… L’immersion dans un pays est aussi un formidable moyen de comprendre sa culture par la cuisine…

12. Et le pire ?

Le pire, c’est surtout l’incompréhension d’avoir un jour été invités par un couple d’amis qui étaient au régime et qui nous ont servi… un diner de régime ! Je ne vois pas l’intérêt de faire cela. Ce diner a été une véritable torture et je reste encore dubitative… Sec, sans goût, sans amour, juste de la nutrition… A ce niveau ce n’est pas de la cuisine, autant se faire transfuser ! Je l’ai très mal pris…

13. Si vous ne pouviez cuisiner qu’un seul aliment jusqu’à la fin de votre vie lequel serait-il ?

Je mettrai des jours à me décider, car pour moi la cuisine est variété, changement et diversité des goûts et des textures… Mais j’imagine que le « seul aliment » serait forcément agrémenté d’autres choses, sinon ce ne serait plus de la cuisine… On va dire que pour élément central, je choisirais l’œuf qui est vraiment intéressant et permet pas mal de variations… Sucrées comme salées !

14. Quel plat me cuisineriez vous si je venais dîner chez vous ce soir ? ;-)

Pour une première venue, je ne prendrais pas trop de risques. Ne connaissant pas vos goûts personnels, je me baserais sur votre blog. Je viserais quelque chose de gouteux et de généreux sans être segmentant sur le choix des ingrédients du genre des grenadins de veau avec une bonne dose de crème réduite et bien relevée (en bonne Lorraine !), des spaëtzles croustillants revenus au beurre salé et aux feuilles de sauge et une salade d’herbes fraîches assaisonnée d’une excellente huile d’olive rapportée de Sicile. En dessert, une bonne tarte aux fruits de saison à la crème d’amandes (peut-être parfumée avec une pointe de fève tonka) sur une pâte sablée ou une Tatin tiède avec une boule de glace vanille (chaud/froid j’adore) !

15. Aujourd’hui quels sont vos projets ?

Je désire m’investir toujours davantage dans Zeste. Nous sommes une très petite équipe (4) et il y a beaucoup à faire mais nous travaillons actuellement à son développement… J’aimerais me diversifier dans les ouvrages culinaires et rédiger toujours plus en tant qu’auteur et rédactrice… J’ai de la chance d’exercer un métier que j’aime.

16. Un petit mot pour RoseCuisine le blog (http://rose-cuisine.over-blog.com)? (encouragements, suggestions, ce qu’il vous passe par la tête ^^)

Bravo pour votre blog et pour ces interviews qui sont autant de manières d’échanger autour de la cuisine ! Longue vie à RoseCuisine ;O)

Rencontre avec Tiphaine Campet, rédactrice et auteure culinaire

Un immense merci à Tiphaine d'avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions.

A très bientôt j'espère :-)

Voir les commentaires

2013-11-18T07:44:41+01:00

RoseCuisine et Tupperware

Publié par RoseCuisine

RoseCuisine s'associe à Tupperware afin de vous faire découvrir ses célèbres produits.

Vous souhaitez:

assister à un atelier culinaire Tupperware

organiser chez vous un atelier culinaire Tupperware

commander sans assister à un atelier culinaire Tupperware

obtenir des renseignements sur les produits ou les offres d'emplois Tupperware

ou tout simplement découvrir le nouveau catalogue, les promis, les actu sans obligation d'achat

contactez moi:

rosecuisine21@gmail.com

07 70 26 53 80 (sms de préférence)

RoseCuisine et Tupperware

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog